La vie est belle. Vive la vie !

Événements 2022

Condos Garde-manger !

DATES DE VISITES !

Jours de visites pour la communauté

Projet collectif d’une Forêt nourricière

Samedis :  

30 juillet
20 août
17 septembre

Dimanches :

17 juillet
28 août
11 septembre

Les visites sont terminées pour 2022. 

Les nouvelles dates seront disponible au printemps 2023.

De 14h à 16h inclusivement. Visites en petits groupes limités.


Réservez votre place !


Besoin d’informations supplémentaires ?

richardvertdemain@gmail.com  450-889-8302

Diversiculture !

DIVERSICULTURE *

Comme la permaculture mais 100% végétalienne

Établissement d’une forêt nourricière

Produire plus de 30 fruits et petits fruits / autant de légumes.

___

SÉRIE DE 10 COURS

débutant les 26 novembre 3 décembre 2022
Puis du 25 février au 23 septembre 2023

___

Où ? Ferme de Vertdemain

$500/personne  – Petits groupes de 10 personnes seulement.


Réservez tôt par courriel !


Date limite pour inscriptions : 1er novembre 2022

Au sujet de la Diversiculture !

Le concept de la diversiculture résulte de la fusion avec « diversité » et « culture ». En fait, la diversiculture dévale de l’observation de la nature du monde dans lequel nous sommes tous appelés à évoluer et par lequel nous sommes tous liés. Notre corps physique, comme tout ce qui existe, est constitué d’une multiplicité de molécules organisées de façon telle que chaque ensemble forme un tout organisé mais unique en soi.

Tels qu’engendrés par la nature, chaque biotope a sa propre panoplie d’êtres relevant de tous les règnes existants soient : minéral, végétal, animal. Et, chaque élément, pour prospérer de façon naturelle doit répondre aux conditions environnementales de ce même biotope.

Lorsqu’on analyse la qualité énergétique d’un aliment précis comme la banane, on apprends, par les connaissances de l’énergétique chinoise, qu’elle est refroidissante et que sa destination vise précisément l’estomac. Nous savons aussi que la banane a besoin de conditions environnantes appropriées à son développement telles la chaleur et l’humidité avec un ensoleillement généreux et prolongé. Conditions naturellement inexistantes dans un milieu tempéré. Tout comme les agrumes.  

Aussi, malgré leur contenu respectif riches en éléments nutritifs de toutes sortes, ces fruits ne pourront jamais prospérer ici, au Québec, de façon naturelle. Par conséquent, au point de vue énergétique, même si ces aliments regorgent de nutriments de toutes sortes, comment peut-on espérer qu’en plein hiver la nature froide de la banane puisse m’aider à lutter contre le froid ambiant de mon biotope alors qu’il lui est impossible de prospérer dans le même milieu, naturellement ?

Et pourtant, il est possible de produire dans un milieu tempéré 30 fruits/petits fruits et autant de légumes. 5 grains/céréales nobles (sans gluten), un nombre incalculable de légumineuses, une multitude de champignons comestibles, des noix, noisettes et graines contenant des omégas 3 essentielles à l’équilibre de notre système nerveux.

L’ensemble de tout ce végétal qui s’offre est non seulement suffisant pour combler tous nos besoins physiologiques mais bien au-delà de nos espérances, il contribue à vivre une santé sans failles. Sans jamais connaitre la maladie. Puisque le végétal est naturellement conçu pour permettre à l’humain d’évoluer en beauté. 

Comme chaque biotope, chaque zone de rusticité a son propre cortège d’éléments végétaux de façon à nourrir tous les êtres qui s’y trouvent. Cependant les échanges de denrées sont souhaitables d’une région en avoisinant une autre comme par exemple le sud de Montréal capable de produire du lin et au nord de Montréal pouvant produire du chanvre ou encore pour éviter l’hybridation d’une denrée (chou, courge, etc. 

Par ailleurs, se nourrir d’aliments provenant d’une région qui n’est pas la nôtre a toutes les chances d’affaiblir les organismes qui s’en sustentent tout en privant les personnes habitant ces mêmes régions de s’en nourrir comme c’est le cas pour les avocats. Et que dire de la pollution produite par leurs transports ? Le profit produit par un commerce inutile, polluant, appauvrissant les populations locales tout en affaiblissant les consommateurs est-il, à lui seul, une raison suffisante ?

C’est pour cette raison que la diversiculture doit s’appliquer localement, là où tout ce qui pousse et produit doit servir à nourrir, sustenter et à pourvoir exclusivement les populations qui s’y trouvent. La diversité est telle pour chaque endroit est suffisant pour lui-même.

Tout est diversifié. Nous habitons et sommes appelés à évoluer dans un monde en constante mutation, toujours en train de se transformer, façonnant ainsi sans cesse le monde du vivant par une multitude de formes uniques en soi produisant chacune leur couleur, portant en elles leurs propres musiques, exhalant chacune un parfum qui leur est caractéristique, ayant chacune une saveur qui la représente intégralement dont certains savourent tandis que d’autres exècrent.

Il en est donc ainsi pour l’humain. Parce que l’être humain fait partie du vivant et qu’il en dévale, il ne peut en être autrement. C’est de cette constatation qu’est né la diversiculture. Et, par son contraire, il est donc évident que l’humain n’est pas conçu pour vivre dans un monde monocultural et monotone dont l’uniformité nous ennuierait à mourir. Et de même, par raisonnement analogique, notre propre entièreté qui nous définit en tant qu’unité vivante, unique en soi, relève du même phénomène.

Ainsi le maraîchage devient la diversiculture. Cette dernière obéit aux mêmes règles mais avec une approche complètement végétale. Aucun intrant d’origine animale ne s’y trouve de même qu’aucun intrant chimique synthétisé en laboratoire. Enfin, l’utilisation d’engins mécaniques motorisés est minimisée et d’ordre strictement ponctuelle. En général, cette approche est à échelle humaine où sont utilisées la grelinette, la brouette, différentes sortes de pelles, des cisailles et sécateurs ainsi que des toiles d’occultation et/ou de solarisation et du paillis végétal.

Les différentes techniques sont la rotation établie sur 5 cycles, le compagnonnage, le désherbage minimal, l’utilisation de purins et des engrais résiduels de ceux-ci et la pulvérisation microbienne en guise de prévention. De façon complémentaire, il n’y a pas d’éradication systématique des adventices mais nous veillons à leur intégration dans l’ensemble. De fait, nous avons une utilisation pour chacune d’elles. Il n’y a pas de hasard, pas de déchet, tout est dans tout et pour tout. C’est à nous, humains, de repousser les limites habituellement admises de notre créativité qui, au contraire, est infinie. 

Or, par conséquent, les deux (2) premières rencontres sont plutôt théoriques, tandis que les huit (8) suivantes sont des plus pratiques où chaque participant(e) apprendra directement sur le terrain. 

La durée de tous les ateliers sont de 9h à 17h. Une heure pour dîner. Tout le monde apporte son lunch froid.   

Les deux premiers ateliers, 26 novembre et 3 décembre, se passent à l’intérieur avant la période des fêtes. Voici leur contenu. 

Rôle de l’arbre. Sa nature, ses capacités. Particularité des fruitiers. Technique du comment planter et tailler. Quand planter : au printemps ou en automne ? Comment se faire une pépinière. Alternance des fruitiers / légumes sur la même ligne. Comment alterner les lignes/butte des arbres majeurs plein soleil, le arbustes mi ombre et les fruitiers mineurs plein soleil. Calculer sentiers de marche et circulation. Intégrer légumes sur une rotation de 5 cycles. Établir un plan pour son propre terrain comme nous le ferons pour l’espace réservé au cours. 

Les huit autres ateliers auront lieu en partie à l’intérieur pour les semis, de février à avril, et maintes précisions techniques et à l’extérieur de mai à septembre inclusivement pour voir l’évolution du projet. Chaque participant(e) doit se présenter avec des vêtements de travail qui seront allègrement salis, des gants, chapeau et sécateurs personnels. Prévoir des vêtements chauds et imperméables puisque nous travaillerons à l’extérieur « beau temps mauvais temps ». 

Au plaisir de travailler ensemble !